Camion Sernam
Camion Sernam © DR

Après l'heure limite de dépôt des candidatures, le transporteur en difficulté financière n'a qu'un candidat à sa reprise, selon nos informations. Il s'agit de Géodis, filiale de la SNCF, prêt à reprendre la moitié des 1600 salariés et une partie de l'activité.

Mais le PDG de Geodis, Pierre Blayau l'affirme : il retira son offre si c'est le repreneur qui doit rembourser les 642 millions d'euros d'aides pointées aujourd'hui par Bruxelles.

La commission européenne exige le remboursement des ces aides versées au moment de la filialisation et de la privatisation, elle les considère comme des aides d'Etat illégale.

Les syndicats rencontrent ce soir l'administrateur judiciaire pour faire le point, ils seront reçus jeudi au Ministère des transports, et prévoient de manifester leur colère. Le ministre Thierry Mariani et ses services s'indignent de la décision de Bruxelles et cherchent la faille qui permettrait de la contester au plan juridique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.