Jean-François Dupaquier :

Une affaire Outreau tropicale !

Journaliste, écrivain, expert auprès du Tribunal pénal international d’Arusha, Jean-François Dupaquier a recueilli ce fameux témoignage de Richard Mugenzi, le 31 mai dernier, à Kigali. Il revient sur l’interprétation faite dans la procédure Bruguière du témoignage de cet homme dont l’identité était protégée (sous le nom de code « ZF ») par le Tribunal pénal international d’Arusha.

Jean-François Dupaquier

Jean-François Dupaquier raconte dans quelle circonstance Richard Mugenzi finit par lui dire comment les messages attribués au FPR lui auraient en réalité été dictés par ses supérieurs. « L’exploitation de cet attentat en le présentant comme l’œuvre du FPR a puissamment contribué à l’amplification du génocide », estime Jean-François Dupaquier. Il évoque d’autres « faux indices » semés autour de cet attentat.

Jean-François Dupaquier

Pour Jean-François Dupaquier, à bien des égards ce dossier n’est pas sans rappeler l’affaire Dreyfus.

Jean-François Dupaquier, journaliste, écrivain, expert auprès du Tribunal pénal international d'Arusha

Selon le témoignage de Richard Mugenzi, l’attentat contre l’avion du président Habyarimana constituait le signal d’un véritable « coup d’Etat » des extrémistes hutus contre le régime du président Habyarimana qui venait d’accepter le partage du pouvoir avec le FPR, lors des accords d’Arusha, explique Jean-François Dupaquier.

Jean-François Dupaquier

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.