début du conclave le 12 mars
début du conclave le 12 mars © reuters

Ce mardi, toute la chrétienté aura les yeux rivés sur le Vatican, et sur la petite cheminée installée au-dessus du plafond de la chapelle Sixtine. Les cardinaux vont s'y enfermer pour désigner le successeur de Benoît XVI. À quelques heures du début du conclave, trois noms reviennent souvent.

Cela faisait sept siècles que ça n'était pas arrivé : un conclave pour désigner le successeur d'un pape toujours vivant (quoique soigneusement éloigné du monde pendant l'opération). Une décision qui devra être forte pour permettre à une Église catholique en perte de vitesse de faire face à de nombreux défis : laïcisation grandissante de la société, prises de positions difficiles à tenir, persécutions diverses, et autres scandales internes.

Dans quel état d'esprit sont les 115 cardinaux qui vont s'enfermer ce mardi pour désigner le Pape ?

Mgr Barbarin est l'un des cardinaux français électeurs. Il a déjà participé au Conclave qui a élu Benoit XVI en 2005. Pour lui ces élections sont un moment "éprouvant". Il explique pourquoi à Laetitia Saavedra

Le 266e pontife devra avoir "les épaules" pour être le "grand communicant" que réclament beaucoup de catholiques, souvent plus attachés au souvenir de Jean-Paul II qu'à celui de son successeur.

Quelle devra être la priorité du futur pape ? La réponse d'André XXIII, l'archevêque de Paris.

Reste à savoir dans quel coin de la planète bleue on ira chercher le nouveau pontife : Sud ou Nord ? Le rapport de forces n'est pas vraiment équilibrés du côté du jury, puisque 60 des 115 princes de l'Église sont européens. Les Italiens sont même au nombre de 28, largement plus que les Latino-Américains (19), les Nord-Américains (14). On compte également 11 Africains, 10 Asiatiques, et un Australien.

Trois favoris, pour un seul trône de Saint-Pierre

Trois noms reviennent régulièrement (parmi beaucoup d'autres). D'abord celui d'Angelo Scola, 71 ans, archevéque de Milan (un poste tremplin vers le pontificat) et ancien patriarche de Venise. Nombreux sont les Italiens à parier sur lui. Expert en bioéthique, il connaît bien l'islam en tant que président d'une fondation sur le développement de la compréhension entre musulmans et chrétiens.

Son portrait avec Anaïs Feuga.

Angelo Scola qui, comme ses concurrents, célébrait ce dimanche une messe dans son église de rattachement. Dans son cas, la basilique constantinienne des Douze Apôtres.Jérôme Jadot y a assisté pour France Inter.

Autre nom évoqué, celui du Canadien Marc Ouellet. Une grande figure au Canada, dont l'accent québécois pourrait bientôt retentir place Saint-Pierre. Il est actuellement président de la Commission pontificale pour l'Amérique latine et préfet de la Congrégation pour les évêques. À 68 ans, il a longtemps expliqué que devenir pape "serait un cauchemar".

Portrait du Québécois Marc Ouellet avec Pascale Guéricolas.

Enfin, le Brésilien Odilo Scherer pourrait lui aussi devenir pape. Il dispose lui aussi de sérieux atouts, en particulier celui de représenter le pays du monde où l'on compte le plus de catholiques. À 63 ans, il est le candidat le plus solide de l'Amérique latine. Il passe pour un conservateur dans son pays, mais fait figure de modéré en dehors des frontières du Brésil.

"Dom Odilo" est l'archevêque de Sao Paolo. Élodie Touchard.

Lui aussi donnait une messe ce dimanche, à Saint Andrea sur le Quirinal, notamment pour la communauté brésilienne de Rome.

Frédéric Métézeau a assisté à la cérémonie.

Tous ces candidats sont des hommes énergiques, et doctrinalement sûrs : comprenez "pas révolutionnaires" dans leurs convicions religieuses. Tous ont aussi des points communs assez marqués avec Joseph Ratzinger.

À partir de demain, ces trois prélats (et beaucoup d'autres) seront en lice lors du conclave. Un conclave qui ne devrait pas durer trop longtemps, promet le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Entre deux et quatre jours maximum avant de voir apparaître la fameuse fumée blanche.

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.