Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars
Moyens de contraception et IVG seront totalement remboursés à partir du 31 mars © Maxppp / PELAEZ Julio

Après le mariage pour tous, la contraception pour tous. Ou plutôt, chacun sa contraception. C'est le message d'une nouvelle campagne de communication lancée par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, sur les (nombreuses) contraceptions disponibles.

La "contraception qui vous correspond", lancent les spots radio, une partie de la communication du ministère sur le sujet. Car la contraception de l'un (ou de l'une) ne correspondra pas forcément aux besoins de l'autre. La campagne vise principalement les femmes, entre 15 et 30 ans, mais aussi leurs partenaires et compagnons.

Les explications de Danielle Messager.

1 min

Inter soir 19h - DCT Contraception 19h

Sortir du parcours classique

Elle propose de découvrir le vaste éventail de méthodes contraceptives existantes : préservatif et pilule bien sûr, mais aussi stérilet, patch, implant, anneau vaginal... Objectif : permettre à chacun de choisir la plus adaptée, en fonction notamment de leur mode de vie (fumeur ou non-fumeur, par exemple) et de leurs antécédents médicaux.

Pendant longtemps, la France a proposé un parcours contraceptif assez figé : préservatif en début de vie sexuelle, puis pilule, puis stérilet après la naissance d'enfants. Or ce schéma pourrait être bousculé sans problème : un stérilet peut par exemple être proposé à de jeunes femmes avant toute naissance.

La crise des pilules de 3e et 4e génération a accéléré cette remise en cause des "bonnes vieilles méthodes contraceptives". La campagne comportera un site web, des spots radio et des bannières sur le web.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.