Des dizaines de milliers de spectateurs, des écrans géants, des personnalités du sport et de la politique : la convention de Tampa sort les grands moyens pour pallier le déficit de notoriété de Mitt Romney. Personnage-clé de cette convention, la femme du candidat républicain, Ann Romney, a joué la carte de l'émotion et du pathos.

Les conventions nationales des partis républicain et démocrate sont des moments-clé de la vie politique américaine. C'est à ce moment-là, à quelques semaines de l'élection, que les candidats à l'élection présidentielle sont officiellement investis par leur parti. Une investiture qui se fait généralement en grande pompe.

Pour Mitt Romney, le parti républicain ne déroge pas à la règle. L'événement est organisé au Tampa Bay Times Forum, une salle omnisports d'une capacité de plus de 21.000 places. A l'intérieur, la salle et la structure scénique ont pris un mois de montage aux régisseurs, pour un dispositif monumental faisant intervenir plusieurs écrans géants.

Le vote des délégués républicains s'est fait mardi en soirée : Mitt Romney, seul candidat, a sans difficulté remporté le scrutin. Le reste de la première journée s'est déroulé dans une ambiance festive de show à l'américaine.

A Tampa, le récit de Sébastien Baer :

### ### ### Ann Romney en vedette Du côté des intervenants, jusqu'au discours du candidat républicain, prévu jeudi en clôture de la convention, rien ne sera laissé au hasard. Tout, dans l'organisation, est fait pour que le congrès républicain soit un événement à la gloire de Mitt Romney. C'est **Ann Romney** , l'épouse du candidat, qui tiendra le premier grand discours de la convention, mardi. Elle devrait y parler de ses 42 ans de mariage et de leurs cinq enfants. Ann Romney, qui souffre d'une sclérose en plaques et a survécu à un cancer du sein, est un des principaux atouts de son mari. Pendant son discours, Ann Romney s'est adressée aux femmes, et a dressé un portrait idyllique de son mari. _Fabienne Sintes a assisté à ce discours :_
Des amis de Mitt Romney sont également attendus à la tribune, ainsi que des athlètes ayant participé aux Jeux olympiques d'hiver de Salt Lake City, que Romney avait sauvés de la faillite en 2002. Enfin, les minorités visibles seront mises en valeur durant les trois jours de la convention : pour séduire la communauté hispanique, très importante aux Etats-Unis, c'est le jeune sénateur de Floride [Marco Rubio](http://www.rubio.senate.gov/public/index.cfm/biography) qui prononcera le discours d'introduction de Mitt Romney jeudi. ### ### ### ### ### ### ### ### ### ### ### Une présence médiatique indispensable La motivation principale de cette organisation très calculée ?**La télévision.** Comme le révèle notre correspondante Fabienne Sintes [dans son blog](http://radiofrance-blogs.com/fabienne-sintes/2012/08/25/le-plateau-tele-des-republicains/), l'objectif des partis politiques lors de leurs conventions, c'est d'obtenir la plus grande diffusion médiatique possible. Or, bien que le discours d'Ann Romney fût dans un premier temps prévu pour lundi soir, en ouverture symbolique de la convention, il a été reporté à mardi. Car les trois réseaux majeurs de télévision américaine (ABC, NBC et CBS) avaient refusé, avant même le report pour raisons météorologiques, de diffuser la convention lundi soir.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.