C'est une première: une femme prend la tête d'Interpol. La française Mireille Ballestrazzi, 58 ans jusque là numéro 2 de la Police judiciaire à Paris a été élue présidente de l'organisation internationale de la police hier à Rome lors de l'assemblée générale d'Interpol. Mireille Ballestrazzi avec Anaïs Feuga.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.