Radios publiques ou radios privées, les Français interrogés font parfaitement la distinction. Pour eux, c'est surtout la fiabilité de l'information la différence.

Les Français sont satisfaits de leurs radios publiques
Les Français sont satisfaits de leurs radios publiques © Radio France / JOEL SAGET

Les auditeurs sont satisfaits de leurs radios publiques. Ils estiment qu'elles sont utiles à la société, avec une qualité en progression : c'est ce qui ressort d'une étude Harris Interactive réalisée pour Radio France. (Etude menée du 8 au 11 décembre auprès d'un échantillon de 1011 individus de 15 ans et plus) 

Qu'est-ce qui fait la différence auprès de l'ensemble des Français par rapport aux radios privées) ? La fiabilité et la qualité de l'information délivrée. 

Les Français estiment que les stations de Radio France sont utiles
Les Français estiment que les stations de Radio France sont utiles / Harris Interactive

Pour Karl Fombuena, directeur adjoint du département médias chez Harris Interactive, "les Français distinguent parfaitement les radios publiques des privées. 62% déclarent qu'il y a une différence. Pour les auditeurs des stations de Radio France ils sont 73% à faire la différence. Ils reconnaissent une patte différente au niveau de l'information".

Les auditeurs sont très satisfaits de leurs radios
Les auditeurs sont très satisfaits de leurs radios / Harris Interactive

Sur la fiabilité des informations, les Français s'accordent à 80% pour dire que l'information est fiable sur les radios publiques. France Inter est l'étendard de cette perception de la bonne qualité de l'information. Ce sentiment est partagé par les Français qu'ils soient auditeurs ou non des radios publiques. 

Les auditeurs distinguent parfaitement les radios publiées par rapport au stations privées
Les auditeurs distinguent parfaitement les radios publiées par rapport au stations privées / Harris Interactive

Cette étude intervient au moment où Emmanuel Macron réclame un grand travail de réflexion sur l'audiovisuel public. Le député La République en marche Gabriel Attal a annoncé la mise en place début janvier d'"un groupe de travail resserré" à l'Assemblée nationale.  Ce groupe remettra une série de propositions au gouvernement au mois de mars.  L'audiovisuel public aujourd'hui, c'est 4,5 milliards d'euros. Pour France Télévisions, Delphine Ernotte a présenté un budget 2018 à l’équilibre, avec notamment une baisse de 171 équivalents temps plein sur 9 840. 

Les radios vivent de la redevance 

Sur les 137 euros de redevance, l'essentiel part pour la télé, mais la radio n'a quasiment pas d'autres sources de financement. Elle représente près de 90% du budget des radios publiques.
 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.