[scald=197841:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Une des deux lycéennes de Haute-Loire disparues depuis le 4 décembre a été retrouvée samedi à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, où sont réunis des opposants à un projet d'aéroport.

Camille, 17 ans et son amie Geneviève, 16 ans, avaient quitté leur établissement scolaire du Puy-en-Velay en prétextant une visite à l'infirmerie.

"C'est un immense soulagement, Camille va très bien. Maintenant le combat continue pour retrouver Geneviève", a dit le père de Camille, Michel Lauran, interrogé sur I> TELE.

Jacques Louvier, procureur du Puy-en-Velay, a quant à lui précisé sur BFM TV qu'"elle était partie manifester à Nantes" contre l'incarcération d'opposants au projet d'aéroport.

Selon plusieurs médias, Camille a ensuite prévenu ses parents de sa présence à Notre-Dame-des-Landes, où se trouverait encore son amie Geneviève.

La mère de Geneviève avait reçu une lettre postée le 11 décembre de Toulouse dans laquelle sa fille affirmait "être en sécurité et au chaud tous les soirs".

Jean-Baptiste Vey

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.