Une prison d'un nouveau genre à Condé-sur-Sarthe
Une prison d'un nouveau genre à Condé-sur-Sarthe ©

Elle fonctionne déjà, à bas régime : la prison de Condé-sur-Sarthe a accueilli ses premiers détenus début janvier, quelques semaines seulement après la fin des travaux.

La petite cinquantaine de prisonniers bénéficiant de peines aménagées est logée dans un bâtiment spécifique, hors du double mur d’enceinte qui abrite la centrale.

Celle-ci, plutôt destinée aux détenus longues peines, ne sera investie qu’à partir du 29 mai, par quelque 200 hommes.

Voir la plaquette officielle de la nouvelle prison (PDF)

Au total donc, ils seront bientôt 249 prisonniers, à peine plus que les surveillants, à effectuer leur peine dans ce centre pénitentiaire flambant neuf, volontiers décrit comme le plus sécurisé de France.

Ecoutez le reportage de Frank Cognard :

Avec ses cellules de 11,5 m², ses cours de promenade pour 17 personnes maximum et son unité de soins spécifique, la prison ornaise se démarque d'autres centres pénitentiaires.

Une prison d'un nouveau genre à Condé-sur-Sarthe
Une prison d'un nouveau genre à Condé-sur-Sarthe ©

Les Baumettes par exemple, où les quelque 1.770 détenus doivent se partager 1.190 places, parfois à trois dans une même cellule de 9 m².

Ce cas précis avait d'ailleurs particulièrement fait réagir Christiane Taubira en janvier dernier, suite au rapport du contrôleur général des lieux de privation de liberté. Elle avait à l'époque affirmé sa volonté de mettre en place une politique pénitentiaire "innovante". Un projet dans lequel s'inscrit semble-t-il l'ouverture de la prison de Condé-sur-Sarthe.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.