Après le scandale du Mediator, le ministre de la santé propose une vaste reforme du medicament visant à le mettre sous haute surveillance pour assurer la sécurité des patients.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.