Au total il y a donc sept offres de reprise pour le quotidien économique placé en redressement judiciaire le mois dernier. Le syndicat CGT propose même de créer une société coopérative et participative, comme chez SeaFrance.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.