« Pagnie nous demande de "travailler" sur Balthazar en utilisant la source "habituelle" et en faisant passer les factures par la société de Michel Luc [un intermédiaire, employé par la société Géos], à Alger.

Par le passé, nous avions utilisé à deux reprises les services de Michel Luc : en 2008 pour une affaire de corruption mettant en cause tout le CODIR (comité de direction) de Renault Luxembourg à Luxembourg-ville, et en 2009 pour la corruption de Clogenson dénoncée par Monsieur Lévy, PDG de Publicis. [NdlR : une version démentie par l’entourage de Maurice Lévy] En effet, la source ayant un travail "officiel" en Belgique, il n’était pas en mesure de fournir de factures. »

Dans un autre mémo, Dominique Gevrey ajoute : « Bien que ne l’ayant jamais rencontré, Pagnie savait depuis 2008 que la source était un ancien membre des services de renseignements belges. »

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.