[scald=38405:sdl_editor_representation]NEW YORK (Reuters) - Marion Bartoli aurait bien pu se retrouver seule Française au deuxième tour de l'US Open mais les Françaises Pauline Parmentier et Alizé Cornet ont su franchir le premier obstacle en souplesse, mardi à Flushing Meadows.

Pauline Parmentier, 62e mondiale, a signé la performance du jour du côté français en éliminant la Slovaque Daniela Hantuchova, tête de série numéro 21, en deux petits sets 6-2 6-3.

"C'est l'une de mes plus belles victoires", a dit la Nordiste.

"J'avais l'impression qu'il ne pouvait rien m'arriver. Des fois, je faisais des coups boisés et ça retombait dans le court. Je bougeais bien alors que je voyais qu'elle était très mal. C'était un drôle de kiff. Ces deux dernières semaines, j'ai beaucoup bossé et c'est la récompense."

Jeudi, la discrète numéro deux française, sans entraîneur officiel, aura un tour à sa portée face à l'Ouzbèque Akgul Amanmuradova, 118e mondiale.

Alizé Cornet, 95e mondiale, a remporté face à Casey Dellacqua, 285e mondiale et bénéficiaire d'une wild-card, son premier match sur le grand circuit depuis Roland-Garros.

La Niçoise a profité de la faiblesse relative de l'Australienne pour mettre fin à une série noire qui commençait à la peser.

"Je ne sais pas si j'avais déjà connu une période d'insuccès aussi longue mais c'est évident que cette petite victoire fait du bien", a dit Alizé Cornet.

"Je suis sans coach parce que je commençais à douter mais j'ai pu bénéficier pendant la tournée américaine de l'appui de Pierre Cherret, entraîneur fédéral. Il a bien cerné mon jeu et ma personnalité. Après, ce ne sera pas pareil, je partirai sur le circuit avec ma mère ou mon frère."

Au deuxième tour, la Française se mesurera à l'Italienne Roberta Vinci, tête de série 18.

Mathilde Johansson, 65e mondiale, a craqué face à l'Espagnole Carla Suarez-Navarro. En tête 5-4 au troisième set, la Parisienne a finalement cédé les trois derniers jeux et un match à sa portée (6-2 4-6 7-5).

En début de journée, Aravane Rezaï, qui venait pourtant d'atteindre la finale à Dallas, a été sèchement sortie (6-1 6-4) par l'Italienne Flavia Pennetta, tête de série numéro 26.

Eric Salliot, édité par Clément Guillou

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.