DAMAS (Reuters) - La Britannique Valerie Amos, responsable des opérations humanitaires de l'Onu, s'est déclarée jeudi "anéantie" par les destructions qu'elle a constatées la veille dans le quartier insurgé de Bab Amro à Homs.

"Je suis anéantie parce que j'ai vu hier à Bab Amro", a-t-elle dit à Reuters à son départ de Damas. "Les dégâts sont considérables, ce quartier de Homs est complètement détruit et je m'inquiète de savoir ce que sont devenus les gens qui y vivaient".

Reportage auprès des réfugiés syriens avec Valérie Crova

Marwan Makdesi, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.