Le ministre de l'intérieur l'a assuré hier lors de sa visite à Bourtzwiller, le quartier touché par des violences au début du mois dernier. Mais le dispositif n'entrera en vigueur que l'an prochain. Il fera partie de la seconde vague de Zone de sécurité prioritaire, qui en comptera une cinquantaine en tout, et viendra s'ajouter à celle du quartier du Neuhof à Strasbourg.

Claire-Marie Kostmann

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.