dernière apparition publique de benoît xvi en tant que pape
dernière apparition publique de benoît xvi en tant que pape © reuters

Benoît XVI a cessé d'être pape ce jeudi soir à 20h, quand a pris effet sa renonciation. L'ex-pape est devenu "Sa Sainteté Benoît XVI, pape émérite".Le Pape avait effectué dans l'après-midi une dernière apparition publique en tant que Pape au balcon de la résidence pontificale de Castel Gandolfo.

Benoît XVI s'est adressé pour l'ultime fois à la foule, devant des fidèles enthousiastes depuis le balcon central de la villa de Castel Gandolfo où il va résider jusqu’à la fin du conclave. Acclamé par des milliers de fidèles enthousiastes qui brandissaient des petits drapeaux Benoît XVI a déclaré "je ne suis plus pape", avant de se reprendre, à 20h "je ne serai plus pape, mais seulement un pèlerin qui entame l'ultime étape de son pèlerinage sur terre".

Vingt minutes avant le pape avait quitté le Vatican à bord d'un hélicoptère blanc, orné d'un fanion aux couleurs du Saint-Siège. Les cloches de Rome se sont alors mises à sonner à toute volée, au moment où l'hélicoptère décollait au-dessus de la basilique Saint-Pierre.

Au même moment, le pape postait son ultime tweet sur son compte @pontifex "Mettez le Christ au centre de vos vies. Merci pour votre amour et pour votre soutien".

Dominique André vous fait revivre ces derniers moments avant le "Ciao papa" final.

A 20h00, les gardes suisses postés à l'entrée principale de ce palais du XVIIe pour signifier la présence du pape ont simplement quitté les lieux pour regagner le Vatican dans l'attente de la désignation du successeur.

Au même moment, à la cathédrale Notre Dame de Paris, des milliers de fidèles ont assisté à la messe d'action de grâce présidée par le cardinal André Vingt-Trois.

La démission effective ouvrira la période dite du "siège vacant", pendant laquelle cardinal Tarcisio Bertone, le cardinal camerlingue, assurera l'interrègne.

Des adieux devant 150.000 personnes

Ses adieux, Benoît XVI les a fait mercredi lors d'une audience générale chargée d'émotion.

"J'ai pris cette décision en pleine conscience de sa gravité et de sa rareté mais aussi avec une profonde sérénité d'esprit", a-t-il déclaré devant une foule estimée à 150.000 personnes place Saint-Pierre.

Il a invité les fidèles à prier pour les cardinaux qui auront la "lourde tâche" de désigner son successeur, ainsi que pour ce dernier.

Aimer l'Eglise, a-t-il poursuivi, c'est "avoir le courage de faire des choix difficiles et dans l'angoisse, en ayant toujours à l'esprit le bien de l'Eglise et pas soi-même".

Une intervention suivi mondialement, notamment en Terre Sainte, où des messes seront dites toute la journée en l'honneur du pape actuel et de son futur successeur.

Reportage de Grégory Philipps en Galilée, près du lac de Tibériade, là où, selon selon les évangiles, Jésus a nommé Pierre premier pape de son Église.

Le pape, qui est âgé de 85 ans, s'estime trop âgé et trop faible pour continuer à diriger une Église éclaboussée par une série de scandales et en proie à des rivalités au sein de la Curie.

"Nous sommes tous à tes côtés"

Il laisse à son successeur un rapport secret sur ces scandales commandé après les fuites de l'affaire VatiLeaks qui a entraîné la condamnation de son majordome Paolo Gabriele, gracié depuis.

Les Italiens, mais aussi de nombreux étrangers, s'étaient rassemblés sous un soleil printanier place Saint-Pierre dès le début de la matinée pour cette audience de milieu de semaine.

Elle se tient d'habitude à l'intérieur mais avait été organisée en plein air pour accueillir tous ceux qui voulaient voir le pape une dernière fois.

"Nous sommes tous à tes côtés", pouvait-on lire sur une des nombreuses banderoles brandies par la foule qui débordait dans les rues voisines du Tibre.

En avril, Benoît XVI se retirera au couvent Mater Ecclesiae, situé dans l'enclave vaticane, une fois achevés les travaux de restauration du bâtiment.

Vendredi, les cardinaux présents à Rome entameront leurs réunions connues sous le nom de "congrégations générales" afin de préparer le conclave qui élira le nouveau chef de la chrétienté.

Un conclave auquel participera le Cardinal de Bordeaux, Monseigneur Ricard.

Les convocations pour participer au conclave seront envoyées dans la matinée.

Benoît XVI a modifié la constitution apostolique pour avancer la date du conclave avant le 15 mars. Selon la constitution apostolique adoptée en 1996, le conclave était censé débuter dans les 15 à 20 jours qui suivent la vacance du Saint-Siège.

Le Vatican souhaite apparemment que le nouveau pape soit élu d'ici la mi-mars et intronisé avant le dimanche des Rameaux, le 24 mars, de manière à présider aux cérémonies de la Semaine sainte. Pâques tombe cette année le dimanche 31 mars.

Image lien dossier pape
Image lien dossier pape © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.