Nicolas Sarkozy a admis hier le besoin de plusieurs milliards de recettes supplémentaires pour boucler le budget, en raison de la baisse de la prévision de croissance. La TVA pourrait donc augmenter.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.