Parcours de la viande
Parcours de la viande © Radio France

Après les réactions, les actions. La CLCV annonce qu'elle va porter plainte. L'Association Consommation Logement et Cadre de Vie dénonce aujourd'hui "une tromperie digne du Moyen-Age". La CLCV demande aux pouvoirs publics français et européens de faire toute la lumière sur ce dossier, et d'en tirer les conséquences au niveau règlementaire. Elle réclame aussi une réelle harmonisation en Europe.De son côté, la Commission européenne a boté en touche. Il y a tromperie oui, mais il n'y pas de danger pour la santé des consommateurs.François Hollande, lui, demande "des sanctions contre les manquements, les profits et les comportements inadmissibles".

Une réunion de crise à Bercy

A ce propos, une réunion de crise a lieu en ce moment à Bercy. Autour de la table, il y aura les professionnels de l'agro-alimentaire et de la filière viande, ainsi que trois ministres : Stéphane Le Foll pour l'agriculture, Benoît Hamon pour la consommation, et Guillaume Garot pour l'agroalimentaire. Réunion de crise pour tenter de comprendre comment on a pu faire passer de la viande de cheval pour de la viande de boeuf.

En attendant les services de la répression des fraudes ont procédé ce matin à des inspections dans plusieurs entreprises, au siège de Comigel et de Spanghero.

Explications avec Philippe Lefebvre.

Hier, le président roumain en personne s'est exprimé.

Le reportage à Bucarest de Luca Niculescu

Selon Benoît Hamon, le ministre français chargé de la Consommation :

Que (l'importateur français) ait été négligent ou directement responsable, il y aura une sanction à la clé.

Même ton du côté britannique. Owen Paterson est ministre britannique de l'environnement.

Toute faute découverte sera punie.

Le "Lasagnegate" vu d'Angleterre par Franck Mathevon

"Les enseignes suivent avec la plus grande attention les investigations menées par leurs fournisseurs et attendent les résultats des enquêtes menées par les pouvoirs publics",poursuit le communiqué de la FCD.

L'enquête a mis en lumière un circuit compliqué de commercialisation de cette viande. Findus, marque dans les produits de laquelle de la viande de cheval a été trouvée, se fournissait auprès d'une usine luxembourgeoise du groupe français Comigel, qui se fournissait elle-même auprès de l'entreprises française Spanghero.

La filière de la viande, par Stéphane Iglésis

Le circuit passerait en outre par un intermédiaire chypriote, qui avait sous-traité la commande à un autre situé aux Pays-Bas, qui se serait fourni auprès d'un abattoir et d'un atelier de découpe situés en Roumanie.

L'enquête est en cours en Roumanie par Luca Nicolescu

Spanghero s'estime victime de son fournisseur roumain et Findus France estime avoir été trompée et a annoncé qu'elle porterait plainte contre X lundi.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.