La Suisse compte bien étonner le monde de la tech en présentant une volière de drone et 11 entreprises phares d'une industrie particulièrement active au pays des coucous. C'est l'artiste Raffaelo D'Andrea qui est à l'origine de cet engouement.

Démonstration de la recherche et sauvetage avec l’aide de drones en Suisse en août  2017
Démonstration de la recherche et sauvetage avec l’aide de drones en Suisse en août 2017 © AFP / Fabrice COFFRINI

L'homme par qui les drones sont arrivés en Suisse

Professeur de Dynamic Systems and Control Engineering au sein de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich, Raffaelo D'Andrea est désormais le maître chorégraphe des drones. Il n'est pas rare de voir ses ballets dans les salles de spectacle ou accompagnant le Cirque du Soleil. Mais c'est aussi la société qu'il a créé en Californie qu'Amazon a commencé à procéder par des livraisons par drones.  On l'appelle désormais le "Maître des drones". Faire voler ces appareils tient pour lui autant de la technologie que du jeu et de l'évasion. 

Il a notamment fondé Verity Studio que l'on retrouvera à Viva Tech à Paris cette semaine. Verity Studio et ses consœurs suisses sont invitées à montrer leur savoir-faire en faisant participer leurs mini engins dans la volière de drones suisse. 

La Drone Valley suisse

En mars 2017 Raffaelo a impulsé la création de l'Association suisse de l’industrie du drone. Un organisme inédit à l’échelle internationale, comptant que quinzaine d'entreprises suisses et étrangères, ce qui place la Suisse aux avant-postes du secteur. Le petit pays du coucou est aujourd'hui dotée d'une Drone Valley à l'image de la Silicon Valley américaine. Aujourd'hui 80 entreprises emploient 2500 personnes.

Les entreprises suisses se sont spécialisées dans la fabrication de drones à destinations de l'agriculture, la cartographie, et l'exploration d'environnement spécifiques et inaccessibles. Les Suisses sont fiers de ces développements et ces technologies qui ne finiront pas cachés sous les capots de voitures allemandes. Ils comptent bien faire voler leurs drones dans une volière et attirer l'attention de tous lors du salon Viva Tech à Paris.  

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.