Alors qu'elle s'apprête à auditionner demain l'ancienne ministre de l'économie Christine Lagarde, la Cour de Justice de la République a peut-être de beaux jours devant elle. Sa suppression, évoquée par François Hollande pendant la campagne présidentielle, n'est plus à l'ordre du jour. Le 13 mars, la réforme constitutionnelle présentée en conseil des ministres prévoyait encore de supprimer la CJR, seule habilitée à juger les ministres pour des actes commis dans le cadre de leurs fonctions.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.