Sylvestre et moi faisons un interview croisé pour le Nouvel Economiste. Je songe que nous sommes sur deux planètes différentes, et que l'interview n'est pas terrible. Le lendemain, il me dit: "Nul cet interview, non?" Oui, et en partie à cause de moi, car d'une certaine manière il doute moins que moi. Il doute moins de l'économie. Je ne pense pas - hélas? - que l'économie soit fondamentale dans la vie des hommes. C'est pourquoi, quand un auteur fait un ouvrage sur la vocation d'économiste, et me demande d'y participer à coté d'économistes aussi prestigieux que Robert Boyer, André Orléan (pour lesquels j'ai un infini respect) ou encore Philippe Aghion, je suis totalement desemparé. Vocation d'économiste? De peintre, de sculpteur, de menuisier, de cuisinier, de journaliste à la rigueur, mais d'économiste? Qui, parmi vous, chers auditeur ou lecteurs, a une vocation d'économiste? Qu'est ce qu'une vocation d'économiste? A quoi sert un économiste?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.