Dans ce bureau de vote d'un quartier populaire les files s'allongent. Chaque votant doit plonger son doigt dans une encre indélébile, ou presque

Nour-Eddine Zidane

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.