20 ans après la création de Wikipédia, le chercheur en sciences de l'information et de la communication Lionel Barbe explique à France Inter les recettes du succès de l'encyclopédie participative. Un site "structuré longuement par de nombreuses personnes" depuis deux décennies.

Lionel Barbe, maître de conférences à l'Université Paris Nanterre en sciences de l'information et de la communication, qui étudie les organisations collaboratives sur Internet.
Lionel Barbe, maître de conférences à l'Université Paris Nanterre en sciences de l'information et de la communication, qui étudie les organisations collaboratives sur Internet. © Livia Barbe Corcia

Wikipédia célèbre cette semaine ses 20 ans d'existence. L'encyclopédie en ligne, gratuite, participative, et sans publicité, a été lancée le 15 janvier 2001. Le site s'appuie toujours sur une fondation à but non lucratif et surtout sur des dizaines de milliers de contributeurs, qui publient bénévolement des articles et veillent sur ses contenus et ses plus de 6 millions de pages en version anglaise et 2,2 millions en français.

La force de Wikipédia c'est sa communauté explique à France Inter Lionel Barbe, maître de conférences à l'Université Paris Nanterre en sciences de l'information et de la communication, qui étudie les organisations collaboratives sur Internet. 

Il a notamment dirigé en 2015 la publication du livre "Wikipédia, objet scientifique non identifié" (Presses universitaires de Paris Nanterre). Un deuxième volume intitulé "Wikipédia, objet de médiation et de transmission des connaissances" paraîtra au printemps.

FRANCE INTER : En quoi Wikipédia s'est imposée, contrairement aux idées reçues comme un outil de production de données fiables, certifiées, vérifiées?

LIONEL BARBE : "Wikipédia, en 20 ans, s'est imposé comme un acteur incontournable de la médiation des connaissances. Il faut toujours garder à l'esprit que Wikipédia n'a pas vocation à publier des connaissances inédites, c'est à dire que ce n'est pas un outil de publication d'articles scientifiques de première main. Mais effectivement, Wikipédia a connu un tournant qualitatif dans les années 2006 - 2007 avec le fameux bandeau "référence nécessaire" qui a imposé, pour toute information présente sur le site, de s'appuyer sur une source extérieure dite source secondaire. C'est à partir de ce moment là qu'on peut considérer qu'il y a eu, après une phase de sorte d'incrémentation quantitative des articles dans les premières années, un tournant qualitatif de l'encyclopédie. "

Comment le système de fonctionnement de Wikipédia empêche que tout un chacun y rédige n'importe quoi ?

"Wikipédia a été mue par une forme de paradoxe : en théorie, on peut écrire sans même être identifié de façon immédiate sur l'encyclopédie. Mais en pratique, je le constate avec mes étudiants, cela devient relativement difficile de publier des informations sur Wikipédia, en tout cas qui va rester plus de quelques secondes ou de quelques minutes. Il y a déjà des systèmes "anti-vandalisme" qui sont des "Bots", des programmes automatiques." 

Qu'est ce que le vandalisme sur Wikipédia ?

"Il y a plusieurs types de vandalisme : d'abord ce qu'on appelle un vandalisme de troll, c'est à dire quelqu'un qui va écrire des gros mots sur un article ou qui va blanchir une page, c'est à dire l'effacer. Ce sont des vandalisme grossiers qui, aujourd'hui, n'ont aucun impact sur Wikipédia, dans le sens où des programmes informatiques vont les détecter automatiquement et remettre la page dans son état précédent. 

Ensuite, vous avez des vandalisme plus fins, par exemple, quelqu'un qui va modifier la production de blé en Russie en 1986. Il sera un peu plus difficile à détecter, mais un wikipédien (contributeur du site, ndlr) va tout de suite voir que l'article a été modifié et vérifier dans la source d'origine si le chiffre est le bon ou si le chiffre n'est pas le bon. En général, ce type de vandalisme là ne dure que de quelques minutes à quelques heures, selon évidemment la complexité du vandalisme." 

En somme la communauté s'auto-régule : est-ce que Wikipédia démontre la possibilité de produire du savoir par un collectif ?

"Oui, la force, c'est bien sûr la communauté, quand même assez nombreuse de 10 à 15.000 wikipédiens pour la version francophone, nettement plus pour la version anglophone qui en compte environ 100.000. Ce sont des gens qui vont surveiller en permanence l'encyclopédie 24 heures sur 24, notamment à partir d'outils assez puissants qui permettent en temps réel de voir tous les changements qui sont faits sur l'encyclopédie, ce qui fait qu'il n'est pas vraiment possible de cacher une modification. Et le principe de Wikipédia est d'être transparente donc vous pouvez immédiatement revenir à une version antérieure d'une page, ce qui fait qu'en fait, ça prendra relativement peu de temps à l'encyclopédie d'intervenir, de vérifier l'information et, le cas échéant, de remettre la page dans son état initial." 

Au début des années 2000 pourtant ce modèle était contestée, peu de professeurs conseillaient à leurs élèves de consulter Wikipédia pour leurs recherches. Est-ce devenu aujourd'hui une source fiable ?

"Il y a maintenant de nombreuses études concernant la fiabilité de Wikipédia et le consensus se fait global. Wikipédia est largement comparable à d'autres sources par exemple les encyclopédies traditionnelles ou tout autre média. On peut considérer que Wikipédia est globalement fiable, même si, bien entendu, il faut toujours avoir un esprit critique et vérifier les sources et en particulier les sources qui sont citées dans les articles. J'ai pu enseigner les usages de Wikipédia à des enseignants du secondaire. Il y a effectivement une méfiance originelle qui est liée à ce fonctionnement non traditionnel de Wikipédia. Mais il a aussi été démontré que, finalement, Wikipédia n'est pas si révolutionnaire que ça concernant la structuration des savoirs. C'est donc une défiance souvent liée à une méconnaissance du fonctionnement."

À l'heure de la propagation des fausses informations, notamment sur les réseaux sociaux, est-ce que Wikipédia en est le contre-modèle ?

"Oui, dans le sens où finalement, Wikipédia est assez traditionnelle, comme comme tout média qui se revendique fiable. Wikipédia se base sur les sources, hiérarchisées, donc, bien sûr, des sources académiques qui seront considérées comme particulièrement fiables. Ensuite, vous avez des sources comme les grands médias, considérés comme relativement fiables, qui sont probablement à peu près du même niveau que Wikipédia, donc qui font parfois des erreurs et qui se sont parfois trompées sur la véracité de certaines sources. Mais Wikipédia aujourd'hui peut être considérée effectivement comme un socle très solide, qui a été structuré longuement par de nombreuses personnes et qui fait référence, même pour les médias."

En 2012, l'écrivain américain Philip Roth avait dû publier une tribune après avoir tenté de modifier sans succès une page concernant l'un de ses propres livres, en raison des règles de contribution à l'encyclopédie. Il devait fournir une autre source, qui a finalement été ce texte dans la presse : n'est-ce pas là une limite à ce système de contribution communautaire ? 

"Oui, bien sûr, il y a des limites à tout système. Effectivement, il est arrivé à plusieurs reprises que des gens, qui sont des experts dans leur domaine, manipulent un petit peu Wikipédia pour en démontrer les limites. Néanmoins, cela reste des cas relativement isolés, des sujets qui sont en général très spécialisés. Et je crois que Wikipédia ont pris en compte ces failles et ne cesse d'améliorer le système pour qu'elles soient de plus en plus rare."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.