Willy Ronis
Willy Ronis © PhotoPQR/Le Parisien / Olivier Lejeune

Hier, après la publication sur facebook de la photo de Willy Ronis à l'occasion des trois ans de sa mort, Luc Roux, grand photographe de cinéma, 56 ans, m'écrit:

"Willy Ronis était une très une belle personne. Je me souviens avec émotion des cours qu'il venait donner à l'école des Beaux-Arts d'Avignon, c'était en 1973...74...75... (j'avais 16 ans à peine), il passait une fois par mois une matinée avec nous. Il était un tout petit peu plus jeune que sur la photo, à peine.

A l'époque il habitait l'Isle sur la Sorgue avec sa femme. Il parlait simplement (magnifiquement et de façon intelligente), de la photographie (je comprenais tout ! c'est dire ! ), il nous parlait du cadre, de la lumière, de la patience, de l'empathie avec le sujet, au fond il nous parlait d'Amour.

Je sais que c'est bête, mais aujourd'hui, presque 40 ans après, je suis bouleversé en voyant l'image d'un homme que j'ai aimé. Il nous disait: "Tous les sujets sont intéressants, même ceux qui pourraient vous rebuter, il faut avoir un regard clair. Voilà, le regard clair."

Il nous disait aussi: " La photographie c'est physique, il faut avoir des jambes, être droit, solide, mais rester souple, l'image sera peut-être bonne si tu sais faire le pas de côté qui va lui donner toute sa force, n'oublie jamais le cadre".

Retrouvez l'Atelier fantôme de Willy Ronis en cliquant sur ce lien:

http://www.franceinter.fr/emission-l-atelier-l-atelier-fantome-de-willy-ronis-avec-didier-daeninckx-0

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.