La France n'a pas assez de profs de maths, de lettres ou encore de langues. Le bilan des derniers CAPES est révélateur. 706 postes sont restés vacants, soit 15 % du total à pourvoir. L'analyse de Philippe Meirieu, professeur de sciences de l'éducation.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.