Les trois otages, deux femmes et un homme, travaillent pour l'ONG Triangle Génération Humanitaire. Ils avaient été enlevés il y a six mois

Charlotte Velut

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.