Il est depuis des mois au cœur du volet financier de l'affaire Karachi. Ziad Takieddine, l'homme d'affaires franco-libanais a été mis en examen une troisième fois aujourd’hui, cette fois pour blanchiment de fonds liés à des contrats d'armement. Ziad Takieddine a dénoncé un "acharnement ridicule" et il estime suspecte une mise en examen entre les deux tours de la présidentielle, autrement dit Sara Ghibaudo, il politise une fois de plus le dossier. Sara Ghibaudo

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.