Le Château de Dracula, en Transylvanie, offre des vaccins le week-end. Une opération permettant d'attirer les Roumains vers la vaccination et de relancer le tourisme local.

En Roumanie, le Château de  Bran ("Château de Dracula") devient centre de vaccination Covid-19
En Roumanie, le Château de Bran ("Château de Dracula") devient centre de vaccination Covid-19 © AFP / Calle Montes / Photononstop / Photononstop via AFP

Nous sommes en Transylvanie, une région de Roumanie. Le Château de Bran, datant du 14e siècle, est célèbre pour une raison : ce serait le Château de Dracula. Et pour la première fois de son histoire, l'inquiétante bâtisse accueille des personnels médicaux tous les week-ends. Ils administrent aux visiteurs volontaires une dose du vaccin Pfizer-BioNTech.

Visite des salles de torture et infirmière à dents de vampire

Pour se faire vacciner au château, pas besoin de rendez-vous. Il suffit de se présenter aux heures d'ouverture. Les visiteurs recevant le vaccin sur place obtiendront un billet gratuit pour la visite  du château et ses salles de torture contenant 52 objets de torture médiévaux. Mais ils recevront également une attestation de vaccination très originale : on peut y voir le dessin d'une infirmière brandissant une seringue. Un détail : cette infirmière a des dents de vampire ! 

Objectifs : promouvoir la vaccination et relancer le tourisme

Avec cette opération, le château espère relancer sa saison touristique. De par son architecture et sa situation géographique en haut d'une colline, le Château de Bran est considéré comme le lieu imaginé par l'écrivain britannique Bram Stoker dans son roman publié en 1897. Il raconte l'histoire du comte Dracula, un vampire qui boit le sang des humains et les transforme à leur tour en vampires. 

Depuis l'annonce sur sa page Facebook, le château croule sous les demandes de vaccination venant de l'étranger. Mais afin de ne pas encourager les voyages internationaux (après tout c'est particulièrement original de dire qu'on a été vacciné chez Dracula...), les propriétaires des lieux n'ouvrent l'opération qu'aux Roumains.

Alexandru Priscu, porte-parole du château a affirmé, non sans humour, à l'agence Associated Press : 

Les demandes de vaccination ralentissent en Roumanie. Nous avons voulu montrer qu'il existait une manière différente de se faire piquer !

Seuls 19% des Roumains ont reçu au moins une première dose du vaccin. Les cas de coronavirus continuent tout de même à chuter considérablement. Depuis le début de la pandémie, la Roumanie a enregistré plus d'un million d'infections à la Covid-19 et 29 034 personnes en sont mortes.

Le Château de Bran rejoint ainsi la liste des lieux insolites où l'on peut désormais se faire vacciner. On trouve dans cette liste l'Abbaye de Westminster en Grande-Bretagne, le Musée d'Histoire Naturelle de New York, les plages de Miami Beach ou encore la station de ski de Arapahoe Basin, dans le Colorado.