Après que Donald Trump a décidé de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem, le site accueillant jusqu'alors le consulat nécessite d'être agrandi et sécurisé avec un mur frôlant les six mètres de haut. Les voisins sont excédés, car aucune procédure d'urbanisme n'a été respectée.

Le long du site de l'ambassade américaine à Jérusalem, l'ancien mur a été abattu pour faire place à une muraille sécurisée de 5,80 mètres de haut.
Le long du site de l'ambassade américaine à Jérusalem, l'ancien mur a été abattu pour faire place à une muraille sécurisée de 5,80 mètres de haut. © Radio France / Frédéric Métézeau

Une fois relevés les volets roulants de l'appartement de Myriam au quatrième étage, le panorama est à couper le souffle. "Les montagnes que vous voyez là au fond, c'est déjà la Jordanie, pointe-t-elle du doigt. Vous apercevez aussi le désert de Judée et, le matin, vous voyez très bien la mer morte. C'est magnifique."

La vue sur la Jordanie, le désert Judée et, par temps clair, sur la mer morte. Au premier plan l'ambassade américaine et la trame de son futur mur.
La vue sur la Jordanie, le désert Judée et, par temps clair, sur la mer morte. Au premier plan l'ambassade américaine et la trame de son futur mur. © Radio France / Frédéric Métézeau

Mais la vue plonge aussi sur l'ambassade américaine, et voilà le problème : les États-Unis veulent la ceinturer d'un mur de 5,80 mètres de haut, ce qui boucherait la vue des immeubles en face jusqu'au 2e étage.

Pour Myriam et ses voisins, ce projet est illégal, car toutes les procédures d'urbanisme et d'information des habitants ont été contournées. À commencer par cette ancienne diplomate, pourtant ravie que les États-Unis aient reconnu Jérusalem pour capitale.

Le gouvernement a déclaré un état d'urgence ! On ne le savait pas ! C'est la procédure pour les zones très risquées. Kaboul, Dar es-Salaam, c'est comme ça qu'ils voient notre quartier résidentiel à Jérusalem.

"les bons voisins ne construisent pas de mur de six mètres de haut" proclame cette banderole en face de l'ambassade.
"les bons voisins ne construisent pas de mur de six mètres de haut" proclame cette banderole en face de l'ambassade. © Radio France / Frédéric Métézeau

Mais en l'absence de toute information officielle, elle a saisi la justice israélienne, mercredi, estimant, comme la grande banderole qui flotte en haut de son immeuble le dit, que "les bons voisins ne construisent pas de mur de 6 mètres de haut".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.