Commémoration 20 ans après le massacre de Srebrenica
Commémoration 20 ans après le massacre de Srebrenica © Reuters

Le Premier ministre serbe a été largement hué et visé par des jets de pierre ce samedi à Srebrenica (Bosnie). Il a été évacué alors qu'il venait assister aux commémorations, 20 ans après le massacre. Dans une lettre ouverte, Aleksandar Vucic avait parlé d'un "crime monstrueux", mais toujours pas de génocide. Contrairement à la justice internationale.

Il y a vingt ans, en juillet 1995, alors que la région était déclarée "zone protégée" par l'ONU, quelque 8.000 hommes et garçons musulmans ont été tués à Srebrenica par les forces serbes bosniennes, la pire tuerie en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Dans sa lettre, le Premier ministre serbe condamne clairement ces actions et appelle à la poursuite des actions judicaires.

Vingt ans se sont écoulés depuis le terrible crime à Srebrenica. Il n'y a pas de mots que quiconque pourrait prononcer pour exprimer sa tristesse et ses regrets pour les victimes, ni sa colère à l'égard de ceux qui ont commis ce crime monstrueux.

Mais alors qu'il déposait une gerbe au Mémorial, il a été visé par des jets de pierre. Il a été touché à la tête et a immédiatement été évacué du site. Samedi soir, il assurait que sa main restait "tendue".

Des dizaines de milliers de personnes se recueillent

Environ 50.000 personnes, dont des proches des victimes et des survivants, sont attendues. A cette occasion, les cercueils de 136 victimes identifiées du massacre de juillet 1995 sont mis en terre. A ce jour, 6.241 victimes retrouvées et identifiées ont été enterrées au mémorial de Srebrenica et 230 autres dans d'autres cimetières.

Quatre personnes condamnées pour génocide

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a mis en accusation vingt personnes. Elles ont toutes été arrêtées et transférées à la Haye. Quatorze d'entre elles ont été condamnées pour le massacre de Srebrenica, dont quatre pour génocide, et trois procès sont toujours en cours.

Srebrenica sur une carte
Srebrenica sur une carte © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.