Les policiers vont ête équipés de caméras
Les policiers vont ête équipés de caméras © MaxPPP/La Depeche du Midi/Thierry Bordas

A partir d'octobre, les policiers français reçevront des mini caméras pour chaque patrouile. 4500 appareils vont venir les équiper.

En expérimentation depuis mai 2013 à la demande de Manuel Valls, l'installation de mini caméras sur les équipements des policiers français va se généraliser. 4500 seront livrées d'ici cinq ans. Elles seront sanglées sur le torse d'un policier., un appareil par patrouille. Les retours positifs des policiers sur le terrain ont fini par convaincre le ministère de l'Intérieur.

D'abord réticents, les policiers les réclament

Pourtant lorsque Nicolas Sarkozy avait émis l'idée, les policiers avaient trouvé cela inutile, du flicage de flic même. Mais après plusieurs mois de pratique, ils se sont aperçus des effets positifs du petit appareil de 250 grammes. "Une baisse significative de l'agressivité envers eux" souligne un syndicaliste. Sans doute que la réciproque marche aussi, l'attitude plus sereine du policier, qui se sait filmé, évite l'escalade verbale.

Seul hic, outre le prix de 750€ l'unité, les interventions évoluent puisqu'instinctivement, "les policiers ont plus tendance à protéger celui qui porte la caméra." C'est en tout cas le retour après des mois de pratique sur le terrain, selon un syndicaliste.

Nicolas Comte, syndicaliste SGP-FO

Qu'en pense la CNIL?

La question se pose pour celles et ceux qui ne voudraient pas être filmés. Un syndicaliste remarque :

Le problème juridique essentiel dans le port de la caméra c'est ce qu'on pourrait filmer à l'intérieur des lieux privés. La question n'est pas tranchée, il ne faut pas mettre nos collègues en difficulté.

La CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) rappelle qu'on ne peut pas faire n'importe quoi, "des lois existent" souligne Edouard Geffray secrétaire général de la CNIL.

Edouard Geffray, secrétaire générale de la CNIL

Il n'y a pas un cadre spécifique pour les caméras mobiles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.