Hôtel de police de Béziers
Hôtel de police de Béziers © Radio France
**Deux collégiennes ont été stoppées in extremis dans leur projet de supprimer la famille de l'une d'elles. Les jeunes filles avaient commencé à exécuter leur plan en s'attaquant au petit frère, grièvement blessé à la nuque. Le procureur parle d'un "dossier hors-norme".** Les jeunes filles, âgées de tout juste 13 ans, sont élèves du collège Jules-Ferry, l'un des établissements les plus importants de Narbonne. Amies depuis environ un an, les deux adolescentes s'étaient mis en tête de tuer la famille de l'une d'elles (les parents et le petit frère de 6 ans), comme en attestent les SMS qu'elles s'échangeaient. **Au collège, l'assistante sociale avait remarqué que les jeunes filles se scarifiaient les bras. Le récit de Frédéric Bourgade.**
Elles ont mis leur plan à exécution le 28 mars dernier. Dans la chambre d'une des adolescentes, elles ont porté un coup de couteau au petit frère. Le petit garçon a été hospitalisé dans un état grave mais ses jours ne sont pas en danger. C'est l'hôpital qui a alerté le parquet de Narbonne. ### Mises en examen pour "tentative d'assassinat" David Charmatz, procureur de la République de Narbonne : > Il s'agit d'un dossier hors-norme. (...) C'est la première fois pour ma part et pour mes collègues qu'on a affaire à une tentative d'assassinat fomentée par deux jeunes filles à un âge aussi précoce. Pour l'instant, les deux collégiennes n'ont pas expliqué les raisons de leur geste. Elles ont été mises en examen dimanche dernier pour "tentative d'assassinat". Placées sous contrôle judiciaire, elles ont été éloignées dans des établissements de la Protection judiciaire de la jeunesse hors du département de l'Aude.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.