Obsèques après l'accident de Rohan
Obsèques après l'accident de Rohan © MaxPPP / Joël Le Gall

Lors d'une conférence de presse, le vice-procureur de la République de Vannes a donné des précisions sur les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à quatre adolescents dimanche dans le Morbihan.

Selon le vice-procureur, le conducteur présumé roulait avec 0,83 grammes d'alcool par litre de sang (la limite légale est fixée à 0,5g). Ce garçon de 17 ans est toujours hospitalisé. Il n'a pas pu être entendu par les enquêteurs : "Son état psychologique est incompatible avec un placement en garde à vue " selon le vice-procureur de la République de Vannes, Yann Le Bris.

Une soirée d'anniversaire

Samedi soir, les adolescents s'étaient réunis pour l'anniversaire de l'un d'entre eux. Il était prévu que tous restent dormir sur place. Mais vers 2 heures du matin, deux jeunes s'isolent dans la voiture familiale, vite rejoints par les douze autres, qui s'installent. Le groupe prend la route, sans destination précise. A peine deux kilomètres plus loin, le conducteur perd le contrôle du véhicule, fait une embardée puis plusieurs tonneaux.

Ces quatorze jeunes âgés de 15 à 17 ans avaient pris place à bord de la voiture initialement faite pour cinq personnes maximum . Trois se trouvaient à l'avant, sept sur la banquette arrière, et quatre étaient dans le coffre. Les causes de l'accident sont donc liées à la surcharge du véhicule et l'alcolémie du conducteur. En revanche, la vitesse n'est pas mise en cause. Le conducteur n'avait pas le permis vu son âge, mais il faisait de la conduite accompagnée .

Yann Le Bris, le vice-procureur de la République de Vannes, précise les circonstances de l'accident.

Dans les jours qui viennent, une information judiciaire va ouverte pour homicides et blessures involontaires avec circonstances aggravantes.

Dans cet accident, quatre adolescents ont été tués, dix autres ont été blessés.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.