Rebondissement dans l'affaire Borrel. Ce magistrat français, Bernard Borrel, assassiné en octobre 1995, à Djibouti. Un homme accuse le président djiboutien, Ismaël Omar Guelleh, dans cette affaire. Cet homme, réfugié politique en Belgique, était retenu au Yémen. Arrêté alors qu'il était venu rendre visite à des proches, il a finalement réussi à s’échapper. Il parle aujourd’hui, pour la première fois, au micro de France Inter. Il accuse Djibouti d'avoir tenté de le faire revenir par tous les moyens sur son témoignage dans l’affaire Borrel…

J'avais peur. Je croyais que je n'allais jamais revoir ma famille, ma femme, mes enfants. J'ai eu la visite du chef d'état-major des armées djiboutien. Il m'a fait comprendre que j'avais intérêt à changer sur le dossier de l'assassinat du juge Borrel. Sinon, je risquais de perdre ma vie.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.