En septembre 1986, Montigny-lès-Metz est une commune de 24 000 habitants. Elle est traversée par une ligne de chemin de fer qui longe notamment la rue Venizelos...

Cette rue, goudronnée sur une partie de son tracé uniquement, est bordée d’habitations et notamment de l’entreprise Demathieu et Bard en face de laquelle les vélos de Cyril et Alexandre sont retrouvés.

Le trajet supposé de Francis Heaulme

Carte de Montigny-les-Metz
Carte de Montigny-les-Metz © Radio France / Charlotte Piret / Mariel Bluteau

1 - Lors de son audition au début de l’année 1992 par Jean-François Abgrall, Francis Heaulme raconte qu’il va se recueillir sur la tombe de sa mère. Sur le chemin, la chaîne de son vélo casse. Il passe sous les voies ferrées de Montigny-les-Metz en poussant son vélo et reçoit des cailloux jetés par des enfants qui s’amusent sur le talus SNCF.

2 - Francis Heaulme dépose son vélo chez CTBE, l’entreprise où il travaille, située rue du Haut-Rhêle, à 400 mètres de la voie ferrée.

3 - Lors de son audition le 20 février 2002, Francis Heaulme déclare avoir vu un homme, qui pourrait être Henri Leclaire, descendre précipitamment du talus.

4 - Lors de son audition le 20 février 2002, Francis Heaulme déclare avoir vu deux corps d’enfants sur la voie ferrée. Il explique en avoir retourné un, constaté les blessures au visage et l'avoir "remis en place".

5 - Ensuite, Francis Heaulme repart à pied par la voie ferrée, en direction d’Ars-sur-Moselle.

6 - Joachim Cadette et son beau-frère Emile David rentrent de la pêche en 4L lorsqu’ils aperçoivent Francis Heaulme le visage en sang.

7 - Les deux pêcheurs ramènent Hrancis Heaulme chez sa grand-mère, à Vaux. Durant le trajet, celui-ci explique qu’il est “tombé dans les cailloux dans la descente du chemin de fer”.

Affaire Montigny-les-Metz : les lieux du crime
Affaire Montigny-les-Metz : les lieux du crime © Mariel Bluteau
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.