Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, vient de saisir le parquet de Paris, en application de l’article 40 du Code de procédure pénale, suite aux propos de Dieudonné visant dans son spectacle le journaliste de France Inter, Patrick Cohen.

Une démarche qui va élargir le champ de l’enquête préliminaire ouverte aujourd’hui par le parquet pour "incitation à la haine raciale" et "injure."

Dans son courrier au parquet, daté du 29 décembre 2013, Manuel Valls explique que les propos de Dieudonné "susceptibles de contrevenir à la loi" diffusés dans un reportage de l’émission "Complément d’enquête" sur France 2 ont été "réitérés" lors de son spectacle parisien du vendredi 27 décembre.

Le ministre s’appuie sur un rapport de la Direction du renseignement de la Préfecture de police de Paris (joint à son courrier) dressant le verbatim précis des propos tenus par Dieudonné, ce 27 décembre.

"De nouveaux risques de troubles à l’ordre public sont susceptibles de se produire", écrit Manuel Valls dans ce courrier au parquet, faisant également référence à "d’autres paroles inadmissibles" prononcées par Dieudonné lors de son spectacle.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.