Son prénom reste dans toutes les mémoires : il y a un an, Maëlys, 8 ans, disparaissait lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère.

Les funérailles de Maëlys en juin 2018 à La Tour-du-Pin
Les funérailles de Maëlys en juin 2018 à La Tour-du-Pin © AFP / NICOLAS LIPONNE / NURPHOTO

Une marche blanche est organisée lundi après-midi Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère, pour commémorer le tragique anniversaire de la disparition d'une fillette de 8 ans, entre le 26 au 27 août 2017.

Cette nuit-là, vers 3h, Maëlys De Araujo, petite fille brune en robe blanche, disparaît. Sa famille la cherche pendant une heure avant d'alerter les gendarmes. Dès le lendemain, les enquêteurs privilégient la thèse criminelle. Trois chiens pisteurs s'arrêtent au même endroit, sur le parking de la salle des fêtes où se déroulait la noce. 

L'affaire Maëlys
L'affaire Maëlys © AFP / Laurence SAUBADU, Paul DEFOSSEUX

Un suspect arrêté pour enlèvement puis pour meurtre

Très vite, le 31 août, Nordahl Lelandais, un ancien militaire de 34 ans, est placé en garde à vue. Invité sur le tard au mariage, cet homme, retourné vivre chez ses parents à Domessin (Savoie), s'est absenté de la fête au moment de la disparition. Le 3 septembre, une trace ADN de l'enfant est trouvée dans son véhicule. 

Il est mis en examen pour enlèvement et incarcéré. Les nombreux plans d'eau de la région, dont le lac d'Aiguebelette fréquenté par Lelandais, sont sondés sans relâche.  

Dans un second temps, le suspect est mis en examen pour meurtre mais nie toute implication dans la mort de Maëlys. Il se mure dans le silence.

Finalement, le 14 février, une trace de sang de la fillette est découverte sous un tapis de sol de sa voiture. Acculé par les preuves matérielles, Lelandais avoue le meurtre "involontaire" de l'enfant et conduit les enquêteurs jusqu'aux restes de Maëlys, dans le massif de la Chartreuse. 

Des circonstances encore mystérieuses

Deux jours plus tard, il est hospitalisé en psychiatrie près de Lyon. L'ex-militaire raconte avoir porté un coup au visage de la fillette alors qu'elle paniquait dans sa voiture. Il l'aurait ensuite déposée dans un cabanon près de chez ses parents avant de transporter son corps dans la montagne.   

Pourquoi et comment Maëlys est-elle morte ? Squelette et vêtements de la fillette ont été passés au crible mais les circonstances exactes de son décès restent un mystère. Après ses premiers aveux, Lelandais se tait. "Une double peine" pour les parents de la petite fille, selon leur avocat.  

Le long séjour du corps de l'enfant dans la montagne rend difficiles les expertises médico-légales. 

D'autres affaires Lelandais 

Une chose est sûre, Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques le soir de la disparition de la fillette et le lendemain matin.   Maëlys a été tuée par accident, clame-t-il, comme il le fera pour le caporal Arthur Noyer, disparu en avril 2017 à Chambéry. 

Fin mars, il a reconnu lui avoir "porté des coups" lors d'une bagarre qui a entraîné la chute fatale du jeune chasseur alpin. Il est mis en examen pour assassinat. 

Lelandais est mis en examen une troisième fois pour "agression sexuelle" sur une cousine de 6 ans. Ces attouchements se seraient produits une semaine avant la tragique fête de mariage. Et ses téléphones sont remplis de fichiers pédopornographiques. Les experts psychiatres jugent Nordahl Lelandais "pervers mais sans maladie mentale", présentant une "dangerosité criminologique"

Le 10 juillet, il a quitté sa cellule médicalisée pour retrouver la prison. 

La cellule Ariane pour élargir les recherches

Une cellule de la gendarmerie baptisée Ariane tente de recouper son parcours de vie et les disparitions non élucidées. Pas moins de 900 dossiers ont ainsi été regroupés. Sept enquêteurs à temps plein sont installés, près de Paris,  pour vérifier au sein de la cellule Ariane que Nordahl Lelandais n'a pas tué avant ou entre les meurtres d'Arthur Noyer et de Maëlys.

C'est tout son parcours de vie qui a été passé au crible avec l'aide du logiciel Anacrim. Les gendarmes ont estimé qu'il avait vécu, travaillé ou traversé dans 20 départements au total lors des quinze dernières années. Aujourd'hui, ils continuent de croiser toutes ces données avec les homicides non résolus et les disparitions inquiétantes. Un peu plus d'une dizaine de cas de meurtres non élucidés ou de disparitions inquiétantes ont entraîné à ce jour des investigations supplémentaires.

Dans le cas des deux disparus lors du Technifestival du fort de Tamié en Savoie par exemple, les vidéos et les témoignages recueillis n'ont pas permis, selon plusieurs sources proches du dossier, de prouver formellement la présence de Nordhal Lelandais.

Les obsèques de Maëlys ont été célébrées le 2 juin à Pont-de-Beauvoisin. Celles d'Arthur Noyer se dérouleront le 7 septembre à Bourges. Ses parents avaient assisté à l'inhumation de la petite fille.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.