Le 10 novembre, l'ancien haut fonctionnaire Bernard Scemama, ancien président de l'établissement public de financement et de restructuration (EPFR), l'une des structures de défaisance du Crédit Lyonnais, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Cette mise en examen, qui sera peut-être la dernière dans le dossier pénal, survient alors que la Cour d'appel de Paris examine la semaine prochaine, le 25 novembre, la demande de recours en révision déposée par les avocats de la puissance publique, pour tenter d'annuler l'arbitrage qui avait accordé 403 millions d'euros à Bernard Tapie. Dans Le Monde du 5 août 2011, Bernard Scemama déclarait avoir reçu "une consigne claire" de la ministre de l'économie, Christine Lagarde, pour "aller à l'arbitrage".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.