Des légionaires en faction devant la Grande synagogue de Marseille
Des légionaires en faction devant la Grande synagogue de Marseille © MaxPPP

Ce 11 janvier, un enseignant juif a été légèrement blessé à Marseille. L’homme âgé de 35 ans a été attaqué par un adolescent qui a revendiqué son geste antisémite et dit avoir agi au nom du groupe État islamique.

L’adolescent est âgé de 16 ans. C’est un jeune de nationalité turque qui n’est pas connu des services de renseignements, il n'a pas d'antécédents judiciaires, ni psychiatriques selon le procureur de Marseille. Il a déclaré avoir agi "au nom d’Allah et de Daech " (le groupe Etat islamique) lors de son interpellation. Le procureur évoque "une agression à caractère antisémite avec une forme de préméditation".

Ce matin vers 9 heures à Marseille, ce jeune armé d’une machette a porté plusieurs coups à sa victime. Un homme de 35 ans qui portait une kippa. Il enseigne à l’Institut franco-hébraïque de la Source à Marseille. L’enseignant a été légèrement blessé au dos et à la main.

Réactions politiques

Le ministre de l’Intérieur évoque "une révoltante agression antisémite".

Un acte qui témoigne du risque pour certains individus isolés, pas du tout connus des services de police et de renseignements,de passer à l’acte sous l’influence de la propagande, diffusée notamment sur les réseaux sociaux", pour Bernard Cazeneuve.

Une "violence insupportable" pour Gilles Clavreul, le délégué ministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Roger Cukierman, le président du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France, se dit lui "atterré" et "très choqué".

Réaction également du Premier ministre sur Twitter qui écrit "intransigeance face à ceux qui s’en prennent à notre unité républicaine".

Une précédente agression

Il y a deux mois, un autre enseignant qui portait une kippa a également été agressé à Marseille. Il a été la cible de plusieurs personnes à scooter qui l’avaient "tailladé avec deux couteaux".

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.