Pascal Fauret et Bruno Odos ors de leur procès en République Dominicaine
Pascal Fauret et Bruno Odos ors de leur procès en République Dominicaine © Ezequiel Abiu Lopez/AP/SIPA

Selon l'un des principaux organisateurs de l'opération, le spécialiste de sécurité aérienne Christophe Naudin, l'exfiltration des deux pilotes français condamnés pour trafic de drogue en République dominicaine a coûté "moins de 100 000 euros" et mobilisé une dizaine d'hommes.

Interrogé par RTL, Christophe Naudin explique avoir organisé la "partie opérationnelle" de l'évasion rocambolesque de Pascal Fauret et Bruno Odos, qui clament leur innocence dans cette affaire. "Dautres personnes se sont chargées des problèmes de financement mais c'est moi qui ai établi le budget ", précise-t-il.

Il dit avoir été sollicité par le député européen du Front national Aymeric Chauprade , qui avait rencontré les deux pilotes sur leur lieu de détention : "Il a recueilli la demande des familles concernant cette exfiltration. C'est lui qui m'a contacté, je le connais bien."

Pas d'extradition en vue

Quatre scénarios avaient été élaborés, en partie pour brouiller les pistes , selon l'expert en sécurité aérienne, qui évoque un commando d'anciens marins et des militaires. Il dit avoir été lui-même à bord du bateau qui a recueilli les deux fuyards en mer, mais assure ne pas être au courant de la participation éventuelle de membres des services secrets français.

Le gouvernement français déclare toujours n'avoir joué aucun rôle dans cette évasion mais précise qu'il n'entend pas extrader les deux pilotes , malgré l'émission par la République dominicaine d'un mandat d'arrêt international.

Christophe Naudin déplore de son côté que certaines informations aient "fuité" avant leur retour en France et laissé entendre que des membres du commando avaient été à l'origine de ces fuites.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.