Bernard Cazeneuve a promis de pérenniser une mesure actuellement permise par l'état d'urgence : autoriser un policier à garder son arme en dehors des heures de service

Hommage d'un policier pour ses collègues assassinés à Magnanville
Hommage d'un policier pour ses collègues assassinés à Magnanville © SIPA/AP/Thibault Camus

Deux jours après l'assassinat d'un couple de fonctionnaire de police, par Larossi Aballa, mercredi sera, pour les policiers, un jour de recueillement dans tous les commissariats de France, mais également peut-être, un jour de questionnement sur leur travail.

François Hollande assistera à midi à une minute de silence au ministère de l'Intérieur à la mémoire des deux victimes. Le Président qui a qualifié l'acte de "incontestablement terroriste", a affirmé que la vigilance était "portée à son niveau maximal" et qu'il souhaitait que "des moyens supplémentaires puissent être déployés". Une minute de silence  sera également respectée dans tous les commissariats du pays ainsi qu'à Magnanville.

Des mesures réclamées par les policiers

Bernard Cazeneuve a promis dès mardi soir de pérenniser une mesure actuellement permise par l'état d'urgence : autoriser un policier à garder son arme en dehors des heures de service. C’était l’une des demandes de longue date des policiers qui ont également demandé "l'anonymisation" des procédures impliquant des agents, ce qui permettra de "moins repérer le policier en dehors de sa vie de les autoriser à porter une arme en toute occasion, même en dehors des périodes d'état d'urgence" selon le secrétaire général du syndicat Unité SGP Police FO, Yves Lefebvre.

De nouvelles questions pour les policiers

Mais au-delà du port d’armes il y a peut-être aussi la peur de certains policiers ou du moins l’inquiétude. Si tous admettent la possibilité d’être blessés voir tués en service, aucun d’entre eux n’a jamais imaginé qu’on puisse un jour vouloir s’en prendre à leur famille. Cyril Thiboust est secrétaire départemental SGP Police.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.