INFO FRANCE INTER | Inès H. jeune femme radicalisée fait partie des deux personnes interpellées ce jeudi dans l'enquête sur l'attentat au couteau dans le quartier de l'Opéra, samedi soir.

Le procureur de Paris François Molins a tenu une conférence jeudi lors de laquelle il a annoncé l'interpellation de deux proches de Khamzat Azimov
Le procureur de Paris François Molins a tenu une conférence jeudi lors de laquelle il a annoncé l'interpellation de deux proches de Khamzat Azimov © AFP / François Guillot

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République François Molins a annoncé l’interpellation de deux jeunes femmes, cet jeudi après-midi à 14 heures, dans le cadre de l’enquête sur l’attentat au couteau qui a fait un mort et plusieurs blessés, samedi soir dans le quartier de l’Opéra, à Paris. Il s’agit de deux proches du terroriste et son meilleur ami sur le point d’être mis en examen. 

Et selon nos informations, l’une d'elles n’est autre qu’Inès H., jeune radicalisée, déjà mise en examen pour association de malfaiteurs terroristes. Cette jeune femme qui a multiplié les fugues avant de tenter de se rendre en Syrie en janvier 2017, est également l’épouse religieuse d’Abdoul Hakim A., le meilleur ami du terroriste au couteau. 

Les deux jeunes hommes d’origine tchétchène l’avaient retrouvée à Paris quelques jours avant sa tentative de départ pour la Syrie. C’est à cette occasion que le mariage religieux a été célébré. 

Interpellée alors qu’elle essayait de rejoindre les rangs de Daech, Inès H. a ensuite été mise en examen, mais elle était en liberté, sous contrôle judiciaire, dans l’attente de son procès. 

Dans le cadre de cette même enquête, le terroriste Khamzat Azimov et son meilleur ami avaient été entendus par les enquêteurs en avril 2017. Mais ils avaient bénéficié du statut de témoins et aucune poursuite n’avait été décidée à leur encontre. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.