L'opération de Schaerbeek a eu lieu à un arrêt de tramway
L'opération de Schaerbeek a eu lieu à un arrêt de tramway © Reuters

Les polices française et belge multiplient leurs opérations contre le réseau djihadiste à l'origine des attentats de Bruxelles et Paris. Depuis jeudi, neuf personnes ont été interpellées en Belgique, une à Paris.

Les liens apparaissent de plus en plus étroits entre les commandos du 13 novembre à Paris et ceux du 22 mars à Bruxelles. Trois nouvelles interpellations et deux perquisitions ont eu lieu vendredi à Bruxelle s, en lien avec l'arrestation, la veille près de Paris, d'un homme soupçonné de projeter un attentat, selon le parquet fédéral belge.

A Schaerbeek, l'homme interpellé vendredi à un arrêt de tramway a été blessé à la jambe et les démineurs ont fait sauter le sac qu'il transportait, et contenait des produits explosifs.

En France, l'arrestation de Reda Kriket à Boulogne-Billancourt, jeudi, a permis de déjouer un attentat sur le sol français. Elle a aussi mené les enquêteurs vers une planque à Argenteuil, truffée d'armes de guerre . Un stock, mais aussi un véritable atelier de fabrication de bombes : une centaine de grammes d'explosifs était d'ailleurs déjà prête. Il s'agissait de TATP, le même explosif que celui qui a été utilisé à Paris et Bruxelles.

Reda Kriket est un ancien braqueur de 34 ans, ayant résidé dans la capitale belge, il y avait été condamné en son absence, le 29 juillet 2015, à 10 ans de prison "du chef de participation aux activités d'un groupe terroriste et recel".

Par ailleurs, l'un des kamikazes de l'aéroport de Bruxelles,Ibrahim El Bakraoui, figurait sur une des listes antiterroristes des Etats-Unis "avant les attentats de Paris", selon la chaîne américaine CNN. Son frère Khalid, qui lui s'est fait exploser dans le métro de Bruxelles, y a été ajouté "peu après".

Pour François Hollande, le réseau des attentats de Paris et Bruxelles en voie d'être anéanti

Aussi bien à Bruxelles qu'à Paris, il y a eu un certain nombre d'arrestations qui ont eu lieu et nous savons qu'il y a d'autres réseaux, explique le président. Parce que, même si celui qui a commis les attentats de Paris et de Bruxelles est en voie d'être anéanti (...), il y a toujours une menace qui pèse

Grâce à l'arrestation de Reda Kriket, les enquêteurs détiennent un autre membre vivant du réseau d'Abdelhamid Abaaoud , l'organisateur présumé des attentats du 13 novembre à Paris. Les deux hommes ont d'ailleurs été condamnés lors du même procès de filière djihadiste en juillet 2015. Reste à savoir si Reda Kriket a joué un rôle dans les attentats de Bruxelles et Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.