avis favorable à la déclassification de plusieurs documents sur l'attentat de karachi
avis favorable à la déclassification de plusieurs documents sur l'attentat de karachi © reuters

PARIS (Reuters) - La Commission consultative du secret de la défense nationale a émis un avis favorable à la déclassification de plusieurs documents dans le cadre de l'enquête sur l'attentat commis en 2002 à Karachi, au Pakistan, apprend-on vendredi dans Le Journal officiel.

Les deux juges antiterroristes en charge de l'enquête pour assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste dans le cadre de cette affaire avaient demandé ces déclassifications en août dernier, requête dont le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s'est saisi le 11 janvier.

La Commission s'est prononcée pour la déclassification de neuf notes et fiches de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) qui datent de 1993 à 1998.

La loi ne permet pas aux magistrats, même pour les besoins de leurs enquêtes, de prendre connaissance de documents classifiés. Ils doivent pour ce faire présenter une demande motivée de déclassification.

La procédure prévoit alors que le ministre qui a reçu cette demande saisisse la Commission consultative du Secret de la Défense nationale, chargée d'émettre un avis.

Jean-Yves Le Drian, qui n'est pas lié par cet avis, a désormais quinze jours pour faire part de sa décision.

François Hollande s'était engagé, lors de la campagne présidentielle, à lever le secret-défense dans l'affaire de Karachi s'il était élu président, à condition qu'il n'attente pas à la "sûreté de l'Etat".

L'attentat de Karachi a tué en mai 2002 quinze personnes dont onze Français travaillant à la construction de sous-marins. L'enquête menée sur cet attentat a débouché sur l'ouverture d'une instruction incidente sur une corruption présumée en marge de contrats d'armement et de la campagne présidentielle de 1995.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.