La nouvelle prison de Condé-sur-Sarthe accumule les actes de violence
La nouvelle prison de Condé-sur-Sarthe accumule les actes de violence © MaxPPP/Ouest France/Stéphane Geufroi

Ils passent le weekend derrière les barreaux : une centaine de "prisonniers volontaires" servent de cobayes pour tester la nouvelle prison de Beveren, dans le nord de la Belgique.

Des surveillants de prison, des avocats, des journalistes et même le directeur général des établissement pénitentiaires belges ont accepté de passer le weekend dans cette prison flambant neuve.

Au menu : nuits en cellule, promenades, travail en cuisine, fouilles corporelles, rien ne leur sera épargné. Pendant 48 heures, ils vont vivre le quotidien des détenus. C'est la première fois qu'une telle expérience est menée en Belgique.

L'objectif ? Tester les infrastructures de la prison de Beveren, qui doit ouvrir dans quelques semaines. Quentin Dickinson s'est rendu sur place.

L'expérience servira aussi à tester le "Prison Cloud", une plateforme digitale installée dans les cellules qui permettra aux détenus de suivre des cours en ligne.

Les premiers "vrais" prisonniers arriveront le 17 mars prochain. La prison de Beveren compte 312 places.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.