la mise en examen de nicolas sarkozy maintenue dans l'affaire bettencourt
la mise en examen de nicolas sarkozy maintenue dans l'affaire bettencourt © reuters

Nicolas Sarkozy, Eric Woerth et Stéphane Courbit ont décidé de se pourvoir en Cassation dans l'affaire Bettencourt.

L'ancien président , l'ex-ministre et l'homme d'affaires mis en examen dans le dossier d'abus de faiblesse contestent l'arrêt rendu la semaine dernière par la chambre de l'instruction de Bordeaux. Une décision qui avait validé l'ensemble de la procédure menée par le juge Jean-Michel Gentil qui les soupçonne d'avoir abusé de l'état de fragilité de la milliardaire.

La plupart autres mis en examen, comme Patrice de Maistre et le photographe François-Marie Banier, ont fait de même. Tous avaient jusqu'à lundi soir pour prendre une décision.

POUR ALLER PLUS LOIN: > Nicolas Sarkozy reste mis en examen dans l'affaire Bettencourt

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux a validé mardi dernier l'instruction menée par les trois juges bordelais chargés du dossier et notamment l'expertise médicaleau coeur de l'affaire.

Certains des mis en examen ont demandé à la Cour de cassation un examen en urgence compte tenu de la présence dans le dossier d'un ancien président de la République. Mais le président de la chambre criminelle peut aussi attendre que le dossier soit arrivé à son terme, c'est-à-dire peut-être plusieurs années.

Un examen en urgence serait en tout cas le bienvenu pour Nicolas Sarkozy, pressé de mettre un terme à cette affaire ou d'être éventuellement jugé dans la perspective de la prochaine élection présidentielle, en 2017. Dans ce cas de figure, l'usage voudrait que le juge Jean-Michel Gentil et ses deux collègues attendent l'arrêt de la Cour de cassation avant de rendre leur ordonnance de règlement, indiquer quelles personnes parmi les mis en examen doivent bénéficier d'un non-lieu et lesquelles doivent être renvoyées en correctionnelle. Ils n'y sont toutefois pas contraints.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.