Son petit nom de code, c'était Birdie ... en référence à un terme de golf, qu'il pratique régulièrement. Une fois le sésame prononcé, Jérôme Cahuzac pouvait librement donner ses instructions par téléphone. Comme ce 17 août 1998, où il fait transférer ses avoirs d'UBS à la banque Reyl. Plus tard, les 600 000 euros prendront la direction de Singapour. Mais au téléphone, le député, hérault de la lutte contre l'évasion fiscale, peut aussi commander des livraisons d'argent liquide à deux reprises, 10 000 euros lui sont remis ... dans une rue de Paris. On n'est pas loin du film policier. Voir du roman de gare par moments. Car l'affaire Cahuzac, c'est aussi celle d'un divorce pas vraiment à l'amiable. Le couple de chirurgiens spécialisés dans les implants capillaires que forment Jérôme et Patricia Cahuzac bat de l'aile. La mère de leur trois enfants embauche alors détectives privés et ouvre son propre compte caché sur l'île de Man. Il lui vaut d'être, elle aussi sur le banc des prévenus aujourd'hui.

Ajoutez à cela, la mère, comme dans tout feuilleton qui se respecte : madame Cahuzac dont les comptes ont herbergés quelques 200 000 euros d'argent liquide de la clinique privée. Bref, si le procès s'annonce technique, il n'en reste pas moins romanesque.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.