Les deux hommes sont écartés du monde du foot pour 8 ans
Les deux hommes sont écartés du monde du foot pour 8 ans © MaxPPP

Michel Platini est définitivement écarté dans la course à la présidence de la Fifa. L’ancien joueur de foot et Joseph Blatter, le président démissionnaire de la Fifa sont écartées des activités liées au foot pendant 8 ans.

Ils peuvent faire appel tous les deux de cette décision. Mais cette décision éloigne encore plus la perspective d'une candidature de Platini à l'élection pour laprésidence de la Fifa, qui aura lieu le 26 février prochain.

L'ancien capitaine de l'équipe de France a déclaré ce lundi matin qu’il entend recourir à la justice civile, française ou suisse. Joseph Blatter compte faire appel.

1,8 millions d'euros entre 1998 et 2002

Le président démissionnaire de l'instance mondiale du football et le président de l'UEFA, la confédération européenne, sont sanctionnés dans le cadre du versement en février 2011 à Michel Platini de deux millions de francs suisses (environ 1,8 million d'euros) pour une mission effectuée pour la Fifa entre 1998 et 2002. Tous deux démentent toute malversation. Leur suspension est assortie d'une amende, de 80.000 francs suisses CHF pour Platini (soit 74.000 euros environ), de 50.000 CHF pour Blatter (soit 46.000 euros).

"Attendons d’être devant une vraie juridiction", tempère Thomas Clay, avocat de Michel Platini sur France info :

Platini, favori dans la course à la succession du Suisse

La chambre de la commission d'éthique de la Fifa souligne que"M. Blatter, en sa capacité de président de la Fifa, a autorisé le versement à M. Platini d'un paiement qui n'avait aucune base légale dans l'accord écrit signé le 25 août 1999 par les deux dirigeants".

Platini, favori dans la course à la succession du Suisse à la tête de la Fifa, a refusé pour sa part de venir se défendre vendredi devant la commission d'éthique : "Je suis déjà jugé, je suis déjà condamné", a expliqué l'ancien meneur de jeu de l'équipe de France dans une lettre lue par ses avocats.

La commission d'éthique n'a pas retenu les charges de corruption mais estime que le paiement de 2011 contrevient à d'autres sections du code d'éthique de la fédération internationale de football. Les deux hommes sont notamment déclarés coupables de conflits d'intérêt et d'abus de pouvoir .

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.