11 bonnets rouges interpellés ces derniers jours
11 bonnets rouges interpellés ces derniers jours © MaxPPP / Gwen Rastoll
**Onze hommes âgés de 20 à 40 ans comparaîtront mardi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour "association de malfaiteurs" et "destruction" d'un portique écotaxe. Huit d'entre eux ont été écroués dans l'attente de leur comparution.** La plupart membres du comité des bonnets rouges de Dinan, l’un des plus actifs de la région. Mais selon le parquet de Rennes, certains seraient aussi membres de mouvances radicales de différents bords : extrême droite, autonomistes bretons… Loin de l’organisation initiale des bonnets rouges. ### D’autres « actions violentes » en préparation Ces militants sont soupçonnés d’avoir préparé et participé à la destruction de plusieurs biens publics, dont le portique écotaxe de Pontorson (Manche). D’après le procureur de la République de Rennes, les suspects s’apprêtaient à commettre d’autres « actions violentes ». Ils en auraient parlé sur les réseaux sociaux. Les militants des bonnets rouges, eux, démentent. Ils dénoncent des « arrestations purement politiques », à la veille de la manifestation pour la réunification de la Bretagne historique. Jean-Loup Le Cuff, l’un des porte-parole des bonnets rouges bretons : > Aucun crime n’est avéré, il ne s’agit que d’une « intention d’agir ». A ce moment-là, on pourrait mettre la moitié des Français en prison !
Les onze hommes sont poursuivis pour "association de malfaiteurs" en vue de la "dégradation ou de la destruction par des moyens dangereux pour les personnes de biens d'utilité publique, et violences avec armes en bande organisée". Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.