La propriété d'Inès de la Fressange sur les hauteurs de Tarascon
La propriété d'Inès de la Fressange sur les hauteurs de Tarascon © MaxPPP/Bruno Souillard

L'ex-mannequin Inès de la Fressange dispose d'un mois pour faire abattre sa maison de 100m2 construite sans permis sur sa propriété de Tarascon, au cœur d'une zone naturelle protégée.

C'est une décision de la Cour d'appel d'Aix-en-Provence ce lundi. Confirmation de la décision du 23 juillet dernier du juge des référés de Tarascon. Il avait condamné la SCI Nine et Civil, dont l'ex-mannequin est la gérante, à remettre en état sa propriété "par démolition, sous astreinte de 300 euros par jour de retard à l'expiration d'un délai de trente jours". La cour lui refuse ainsi l'ultime sursis souhaité par ses avocats dans le but de tenter de régulariser cette construction édifiée sans permis de construire.

Une très bonne chose pour la gestion des espaces naturels protégés

A l'origine de cette procédure, l'Association pour la défense de l'environnement rural (Ader) se félicite de cette décision: "c'est une très bonne chose pour la gestion des espaces naturels, la cour d'appel confirme ainsi le désordre écologique", se réjouit Philippe Chansigaud, son co-président.

Philippe Chansigaud, co-président de l'ADER au micro de Laurent Grolée:

L'Ader avait déposé plainte devant le procureur de la République et ses interventions avaient conduit le maire (divers droite) de Tarascon, Lucien Limousin, à signer en juin et juillet deux arrêtés ordonnant l'interruption des travaux sur la propriété "Le Pas du Bouquet et Raousset", acquise en 2004 par Inès de la Fressange.

Site classé depuis 1970

Le site de la Montagnette, où se trouve la maison, est classé et inscrit depuis décembre 1970 sur la liste des monuments naturels et des sites dont la conservation ou la préservation présente un intérêt général.Aucun permis n'a été sollicité auprès des services de la mairie alors que les procès-verbaux de la police municipale ont confirmé l'édification d'une maison d 'une centaine de mètres carrés avec cinq baies ouvrant sur le Sud, en voie d'achèvement le long de la piscine située en contrebas de la bâtisse principale.

Philippe Chansigaud rappelle que la propriété est passée de 17m2 à plus de 100 m2, en zone inconstructible

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.